TÜRKIYE

Actualité en Turquie
 
AccueilCalendrierGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Quelle est La Position Des Historiens ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
YELIZ
Admin
avatar

Nombre de messages : 269
Date d'inscription : 07/03/2007

MessageSujet: Quelle est La Position Des Historiens ?   Mar 10 Avr - 13:07

Les lobbies arméniens ont beau déployer de grands efforts et moyens pour dissimuler et étouffer (par la menace et les pressions) les voix contestant la thèse du "génocide", force est de constater que les historiens sont divisés sur cette affaire, et que les spécialistes critiquant les allégations arméniennes sont de plus en plus nombreux (voir une pétition d’universitaires américains). Ainsi, en France, aux Etats-Unis, en Grande Bretagne... malgré l’omerta que font régner les Arméniens, des experts de renom font connaître leur point de vue qui, quoiqu’on en dise, rejoint par de nombreux aspects les positions turques. Si l’on ne devait en citer que deux, en raison notamment de la polémique et des campagnes de haine arméniennes qui ont entouré leur prise de position : Bernard Lewis, orientaliste mondialement connu à la réputation au-dessus de tout soupçon et Gilles Veinstein, professeur au prestigieux Collège de France.

Rappelons, en outre, qu’en Occident, la plupart des historiens défendant les thèses arméniennes sont, faut-il le préciser, d’origine arménienne ! Cela ne semble gêner personne, notamment dans les médias, alors que la question de la partialité et de la subjectivité se pose évidemment. L’équité et l’honnêteté auraient voulu que l’on accorde la même place aux travaux des historiens turcs, ne serait-ce que pour permettre aux opinions publiques de confronter les positions des deux parties.

L'historien américain Justin McCarthy



L'historien américain Justin McCarthy, spécialiste de l'Empire ottoman et professeur d'histoire à l'Université de Louiseville (Kentucky - USA), a publié un nouveau livre sur le différend historique turco-arménien intitulé "Le soulèvement arménien de Van".

Publié par la presse de l'Université de l'Utah (USA), l'ouvrage a d'ores et déjà été salué comme étant "une contribution substantielle aux études Turques-ottomanes et arméniennes" par Andrew Mango, historien et spécialiste de la Turquie à l'Institut du Moyen-Orient de l'Université de Londres.

Cet ouvrage analyse avec minutie les événements survenus en 1914-1915 à Van, dans l'est anatolien, où les Arméniens se sont massivement soulevés dès le début de la Première Guerre Mondiale.

La ville a été prise au début de 1915 par les milices arméniennes qui l'ont ensuite livrée aux troupes d'invasion russes après avoir exterminé plusieurs dizaines de milliers de Turcs.

L'historien américain démontre que ce soulèvement arménien, et d'autres de même nature survenus dans différentes villes anatoliennes, sont directement à l'origine de la décision du gouvernement ottoman de déplacer une partie de la population arménienne de l'Empire.

Invité à Londres par la Chambre de Commerce et d'Industrie Anglo-Turque pour donner une conférence, Justin McCarthy a présenté à cette occasion son nouveau livre.

En marge de cette conférence, l'historien a dénoncé les nombreux préjugés dont sont victimes les Turcs en Occident, et a souligné la nécessité d'enseigner correctement l'histoire aux jeunes générations pour lutter contre la turcophobie.

Harcelé et menacé de mort par les extrémistes arméniens pour avoir publiquement réfuté la thèse arménienne de "génocide", l'historien américain a réaffirmé sa détermination à combattre les falsifications et les distorsions historiques auxquelles se livrent les historiens arméniens.

Justin McCarthy est l'un des premiers historiens occidentaux à avoir publié des travaux d'envergure sur les massacres de masse perpétrés par les Arméniens sur les populations musulmanes d'Anatolie durant la Première Guerre Mondiale. Ces travaux font aujourd'hui référence parmi les historiens ; ils ont permis de relancer le débat sur les tragiques événements survenus entre 1914 et 1922 qui ont provoqué la mort de plusieurs centaines de milliers de Turcs et d'Arméniens.

L'universitaire a par ailleurs condamné l'instrumentalisation à des fins politiques du différend historique turco-arménien dans certains pays européens, notamment en France, cette instrumentalisation contribuant à alimenter un climat turcophobe délétère. "Le débat doit être laissé aux historiens. Les politiciens doivent cesser de le manipuler" a-t-il dit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ermenisorunu.gen.tr
 
Quelle est La Position Des Historiens ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quelle est la position de l'islam sur le mariage forcé ?
» Vidéo-Info : "Quelle est la position de l'Église sur Maria Valtorta ?" !
» mercure et sa position par rapport au soleil
» Quelle est la position du SNALC sur les Réformes Peillon ?
» Quelle méthode donner pour reconnaître un adverbe et une préposition ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TÜRKIYE :: Art et Culture / sanat ve Kültür :: Histoire / Tarih-
Sauter vers: